Ainsi parlait De Gaulle : Les mots du Général PDF

À travers les années 1950 et 1960, on n’en parlait pas.


ISBN: 2226206191.

Nom des pages: 291.

Télécharger Ainsi parlait De Gaulle : Les mots du Général gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Charles de Gaulle (1890-1970) est l’une des plus grandes figures de l’histoire de France du XXe siècle, voire peut-être la plus grande. Militaire de carrière, chef de la France libre durant la seconde guerre mondiale, réformateur des institutions de la République qu’il a présidée, jusqu’à son départ en 1969, il reste le symbole d’un homme d’action et de pensée exemplaire, intégralement au service de son pays y compris dans son usage et sa pratique supérieures la langue, puisqu’il fut aussi, dès avant la guerre de 1939, un orateur éloquent, mais aussi un écrivain prophétique et reconnu à l’égal des meilleurs. Un écrivain qui, à l’occasion, surtout sur le tard de sa vie, ne manquait ni d’humour, ni de drôlerie.

Ainsi parlait de Gaulle, composé selon la forme de l’abécédaire, mêle histoires célèbres et mots inattendus, références obligées et parutions récentes ; il offre un panorama, ancré dans notre temps, de la pensée et du style d’un homme qui a fait de la surprise une des clefs de son art. Ainsi lira-t-on ce qu’il pense des Beatles, de Jean-Marie Le Clezio, voire de Johnny Hallyday, ainsi que des extraits sur les grands thèmes qui jalonnent son parcours : l’action, le courage, la foi..,

L’idée est d’offrir un large panorama du style tour à tour rhétorique, gouailleur, superbe et amusé d’un homme capable de frapper une maxime à la façon de César (« l’épée est l’axe du monde et la grandeur ne se divise pas ») et d’enchaîner à la façon d’Audiard (« Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ? »)

Elle a dit que les touristes de France se présentent souvent demandant de voir le balcon. « Nous attendons une grande foule », a-t-elle dit. Green et Harkness à Ottawa ont accepté les photographies au visage. Croyez-moi, quand je parle en vous parlant en connaissance de cause, et que je vous dis que la cause de la France n’est pas perdue.

Ce fut une période tumultueuse pour la jeune administration. Mais la préservation d’ObamaCare n’a pas empêché la santé de sombrer dans l’obscurité. Les Français étaient les propriétaires de la France, mais les Américains dirigeaient le spectacle. Je vais à Dieu. Les bolcheviks vous pèseront un jour aussi.