Charles Martel PDF

C’étaient Hiltrud, Carloman, Landrade, Auda et Pippin le Jeune.


ISBN: 2235005594.

Nom des pages: 187.

Télécharger Charles Martel gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Octobre 732 : Charles Martel arrête à Moussais-la-Bataille, au sud de Châtellerault, l’avant-garde du gouverneur de l’Espagne musulmane, Abd al-Rahman. Avec cette victoire dite  » de Poitiers « , Charles entre dans l’histoire comme le rempart de la chrétienté contre l’islam. Image erronée, car ce combat, destiné à empêcher le pillage de la basilique Saint-Martin de Tours, eut surtout une portée symbolique. Image réductrice, car Charles s’affirma, en bien d’autres occasions, en grand homme du dernier demi-siècle mérovingien. Son père, Pépin II, s’était imposé comme l’unique maire du palais, véritable maître du royaume franc face à des Mérovingiens sur le déclin. Fils d’une concubine, il dut batailler de 714 à 718 pour recueillir la succession et devenir à son tour un  » presque roi « . Seuls son génie militaire et son sens de l’organisation lui permirent de triompher de ses rivaux, avant de lancer ses forces vers l’Aquitaine et la Septimanie, préparant ainsi la réunification de la Gaule sous un seul joug. Le premier de sa famille, il soutint l’évangélisation de la Frise et de la Germanie, et se posa en protecteur de la papauté. Son prestige et son autorité étaient tels qu’il se passa de remplacer le Mérovingien Thierry IV, mort en 737, et se fit lui-même ensevelir en 741 dans la nécropole royale de Saint-Denis. L’œuvre de Charles annonce, tout entière, la Renaissance carolingienne, initiée par son fils Pépin le Bref et par son petit-fils Charlemagne. Pour nous restituer cette figure méconnue, Jean Deviosse a réuni une documentation considérable, précise et sûre, qu’il apassée au crible de la critique historique.

La victoire dans de telles circonstances était quelque chose d’inouï. Ils n’auraient pas perdu un seul guerrier dans les batailles qu’ils ont livrées avant Tours. (Bien qu’ils aient perdu relativement peu d’hommes en soumettant Aquitane, les pertes qu’ils ont subies ont peut-être été importantes à Tours). Avec l’aide du Christ, il renversa leurs tentes et se hâta de se battre pour les écraser dans la boucherie.

Pour l’aîné, Carolman, il donna l’Austrasie, l’Alémanie et la Thuringe, avec suzeraineté sur la Bavière; le plus jeune, Pippin, a reçu la Neustrie, la Bourgogne et la Provence. Après le règne de Dagobert Ier (629-639), la maison royale mérovingienne fut affaiblie par le fait qu’aucun des derniers rois ne survécut jusqu’à l’âge adulte. Rigobert, évêque de Reims. À la mort de son père en 714, la veuve de Pippin, Plectrude, revendiqua le gouvernement d’Austrasie et de Neustrie au nom de ses petits-enfants, et Charles fut jeté en prison. BIOGRAPHIE: La bataille de Tours près de Poitiers 11 Octobre se termine la menace d’une armée maure 90000 homme qui a envahi sud de la France sous le Yemenite Abd ar-Rahman, qui a traversé les Pyrénées, capturé et brûlé Bordeaux, vaincu une armée sous Eudo, duc d’Aquitaine, et détruit la basilique de St.