Entreprises religieuses transnationales en Afrique de l’Ouest PDF

Les indicateurs réels d’insécurité demeurent inconnus et décontextualisés si les sources d’information se limitent aux rencontres avec les autres élites tout en ignorant les institutions (formelles et informelles) en dehors des couloirs gouvernementaux.


ISBN: 2845866534.

Nom des pages: 263.

Télécharger Entreprises religieuses transnationales en Afrique de l’Ouest gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

La plupart des études menées à ce jour sur les mouvements religieux en Afrique de l’Ouest ont un cadre d’étude monographique qui privilégie l’entrée par une région ou un pays, alors que les Églises, les associations islamiques, et même les confréries, développent un prosélytisme à l’échelle de la région, du continent, voire de la planète. L’objet spécifique de cet ouvrage porte sur l’analyse comparative des
réseaux transnationaux tissés par de nouveaux acteurs religieux : docteurs, prédicateurs et entrepreneurs. Il fait d’abord place à la variété des formes que prennent les réseaux religieux : entreprises missionnaires supranationales, voire centralisées, associations nationales et réseaux transfrontaliers informels, ou encore diasporas
religieuses, migrantes ou commerçantes. Dans tous ces cas de figure les conflits identitaires, culturels ou générationnels, que suscite la tension entre les ancrages locaux ou nationaux de ces traditions religieuses historiques et leurs prétentions transnationales, encouragent la promotion de jeunes lettrés, passeurs de frontières. Dans un second temps, les auteurs rappellent que, parallèlement à la présence d’entreprises transnationales, l’État Nation reste un cadre d’analyse pertinent de l’étude des réseaux religieux, essentiellement parce que les ressources matérielles, symboliques et sociales de la mondialisation religieuse sont largement réinvesties dans un contexte local ou national, et dans l’espace public autant que sur la scène politique. Quel que soit le caractère polycentré de certains réseaux religieux contemporains, la singularité du Nigeria en tant que nation missionnaire en Afrique méritait enfin d’être interrogée. La domination économique de ce pays sur les pays frontaliers, le dynamisme des réseaux migratoires nigérians et le rôle historique du Nigeria comme pôle de formation ecclésiale et universitaire en Afrique de l’Ouest ont favorisé la formation de véritables entreprises religieuses transnationales plus ou moins centralisées. Si Églises et confréries d’origine nigériane influencent de manière contrastée les paysages religieux nationaux, les entrepreneurs nigérians s’affirment volontiers comme une avant-garde missionnaire d’un nouvel ordre religieux mondial.

Ce sentiment de solidarité a été animé par la révolution haïtienne, qui, à l’instar des révolutions américaine et française, a enrôlé les idéaux des Lumières à l’appui de ses objectifs nationalistes sanglants. Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC). 2011 b. Contrebande de migrants Partout dans le monde, la demande de maintenir l’identité de la race, du sexe, des préférences sexuelles, de l’appartenance ethnique, de la région, de la nation et de la religion devient plus forte.

À la lumière de ces contradictions et des nombreux recoupements entre les deux communautés, l’essai remet en question une division stricte entre la République des Lettres et l’Église Invisible. Encadré par l’introduction de Thomas J. Csordas, ce volume opportun exhorte à poursuivre le développement d’une théorie de la religion et de la mondialisation et constitue un pas important vers cette théorie. L’idée que la violence localisée en Afrique menace la stabilité de la communauté internationale repose sur l’hypothèse que les environnements politiquement instables engendrent des terroristes. Il est donc impossible de considérer la situation religieuse contemporaine en Afrique sans ces entrelacs qui ne concernent pas uniquement les sociétés africaines.