La révolution de l’emploi : Non, le chômage n’est pas une fatalité ! PDF

Si les mécanismes qui étaient auparavant en place ont disparu, les travailleurs qui perdront leur emploi à l’automatisation et à l’IA auront la même capacité à trouver un emploi comme auparavant.


ISBN: B00O5BU8IY.

Nom des pages: 123.

Télécharger La révolution de l’emploi : Non, le chômage n’est pas une fatalité ! gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Chaque mois, les nouveaux chiffres du chômage tombent, et ils sont plus mauvais. Malgré des années de « politique de l’emploi », il faut se rendre à l’évidence : nous faisons fausse route. Marie-Thérèse Bertini avait analysé cette question dans son précédent ouvrage, « La fabrique des chômeurs », paru en 2011. Elle proposait des solutions inédites. Elle n’a pas été suffisamment entendue. Elle donc a décidé d’y revenir aujourd’hui, avec la double légitimité qui est la sienne : fondatrice et dirigeante d’une entreprise, et experte des solutions innovantes. L’idée de base est simple, mais elle fait l’objet d’un tabou : depuis des lustres, on accompagne le chômeur, il faut désormais s’intéresser au travailleur, et rendre sa liberté d’agir, d’innover, à l’institution qui seule crée l’emploi désormais: l’entreprise. Elle propose une véritable révolution copernicienne à notre pays : comprendre que c’est l’entreprise, et non l’Etat, qui doit être le moteur du dynamisme économique, et le paramètre central de l’activité. Réhabiliter les PME, dont le rôle est essentiel : elles sont les seules à embaucher. Créer un nouveau consensus, apprendre à participer à l’effort commun plutôt qu’à voir un adversaire dans chaque entreprise qui réussit. Une PME, c’est bien sûr une machine à faire des profits ; mais c’est d’abord et avant tout un lieu de formation, de progression professionnelle et personnelle ; un lieu de transmission des savoirs et des compétences. Reconnaître leur rôle dans la formation, dans la dynamique de l’emploi ; reconnaître le rôle créatif de leurs dirigeants et de leurs cadres ; réorganiser le marché du travail et les soutiens à l’emploi en fonction de leur logique de développement : en suivant cette voie, notre pays retrouvera le chemin du plein emploi. Ce livre montre comment y parvenir.

Les sociétés existent pour faire un profit et la considération pour les gens n’existe pas. Les optimistes s’accordent à dire que l’innovation peut perturber les emplois à court terme, mais soutiennent que divers effets compensatoires n’entraînent jamais d’impact négatif à long terme sur les emplois, alors que les pessimistes soutiennent que les nouvelles technologies peuvent, dans certains cas, baisse du nombre total de travailleurs dans l’emploi. Des services en ligne tels que Facebook, Twitter et LinkedIn ont contribué au réseautage professionnel.

Les programmeurs seraient-ils capables de coder la compassion dans la machine? À mesure que les niveaux d’emploi augmentent, le pouvoir d’achat total augmente aussi dans l’économie, puisque les gens ont plus d’argent à dépenser. Cela permet aux entreprises d’avoir plus de possibilités de trouver des travailleurs qualifiés. Selon une étude de l’Université McGill, nous produisons déjà assez de nourriture pour nourrir 10 milliards de personnes.