Que se passe-t-il dans la tête de votre enfant ? PDF

Nous pensons que le potentiel de blessure dépend de l’arc tracé par la tête lors d’un choc latéral, et si la tête de l’enfant reviendrait dans les ailes latérales ou non avant de toucher quoi que ce soit.


ISBN: 2875152688.

Nom des pages: 213.

Télécharger Que se passe-t-il dans la tête de votre enfant ? gratuitement. Livres disponibles dans ces formats pdf, epub, ebook, mobi.

Comment pense votre enfant ? Comment réfléchit-il ? Comment l’aider à développer ses compétences ? À exprimer toutes ses potentialités ?

Bien sûr, l’école prend en charge une grande part de son éveil. Mais qu’il s’agisse de l’attention, de la mémorisation, de la réflexion, ou encore de l’imagination, les parents ne peuvent ignorer aujourd’hui les mécanismes qui mobilisent les res-sources nécessaires à l’apprentissage.
C’est en observant « ce qui se passe dans sa tête » que chaque enfant, avec l’aide de ses parents, peut découvrir la forme de sa pensée et apprendre à la diriger avec succès en fonction des tâches à accomplir. Apprendre à se connaître serait-il un préalable à apprendre à apprendre ?

L’école sollicite et hypertrophie le cerveau logique, laissant en friche le cerveau de l’imagination, de la pensée intuitive et de l’innovation. Pourtant, l’imagination est une compétence essentielle à l’intelligence. L’imagination peut par exemple être utilisée pour contourner les blocages des enfants ayant emmagasiné une trop forte mémoire de l’échec. Elle aide à construire sa personnalité et à exprimer ses émotions. C’est pourquoi il est urgent de rééquilibrer la situation et de permettre à l’enfant de développer toutes ses intelligences et pas seulement le cerveau logique, celui de la répétition, le « chouchou de l’école » !

Dans cette nouvelle édition, Alain Sotto s’intéresse au cerveau des enfants en difficulté : l’enfant dyslexique (dyslexie de surface ou profonde, dysorthographie, dyscalculie, dyspraxie), l’enfant hyperactif, toujours en mouvement, qui ne parvient pas à maintenir sa concentration, ce qui est un empêchement à la réflexion, l’enfant agressif ou violent en réponse à toute autorité, l’enfant rêveur, en décrochage scolaire ou démotivé, l’ado déprimé ou encore l’enfant surdoué dont l’école rechigne à reconnaître la précocité.
 L’enfant est-il atteint d’un trouble handicapant ou d’un problème qui, malgré les bilans alarmants, peut être surmonté, amenant l’enfant à un apprentissage paisible ? Est-ce la faute de l’école qui tente de conduire tous les enfants vers le savoir à la même vitesse ? Est-ce le fait des parents dans leur pratique éducative parfois marquée par leurs propres inquiétudes ? L’auteur fait le point sur les dispositifs et guide les parents dans leur appréciation du problème et sa résolution.

Ce livre, nourri d’exemples concrets et de conseils accessibles, est destiné aux parents attentifs au développement harmonieux de leur enfant. Il permet de comprendre comment fonctionne son intelligence
 
A propos de l’auteur
Alain Sotto est un psychopédagogue, spécialisé en neuropédagogie et en psychologie de la connaissance. Il reçoit, depuis plus de vingt ans, des enfants et des adultes en difficultés d’apprentissage. Il a fondé en 1989 l’Association de recherches en neuropédagogie (ARN) et anime le site www.cancres.com

Les rapports confirment également que l’intimidation commence à un âge plus précoce et est plus fréquente et agressive qu’auparavant. Mais lorsque nous nous dirigeons vers un territoire inconfortable – les événements qui l’ont amenée à ce centre de traitement des mineurs à près de 2 000 milles de sa famille – Samantha hésite et se penche sur ses mains. « Je voulais le monde entier pour moi-même », dit-elle. Dès l’âge de 6 ans, Samantha a commencé à dessiner des images d’armes à feu: un couteau, un arc et une flèche, des produits chimiques pour l’empoisonnement, un sac en plastique pour suffoquer. L’adolescente de 32 ans a ensuite procédé au rasage des mèches blondes de son fils, mais, à sa grande consternation, n’ayant pas de cheveux pour se cacher, n’a pas découragé les poux et ils sont restés sur place.

J’ai tendance à ne pas aller à l’urgence pour tout, mais devrais-je consulter un médecin pour cela. Appliquez la glace pendant 20 minutes, puis faites une pause de 5 minutes, puis de nouveau 20 minutes. Communication Lorsqu’un enfant (ou son parent) vous avertit des maux de tête chroniques de l’élève, offrez une réaction sensible (mais pas trop indulgente) qui n’embarrasse pas l’enfant devant ses camarades de classe. La même chose serait vraie de n’importe quelle sorte d’éraflure ou de coupe, cependant.